5 indispensables de camping qu’on oublie souvent

Pour faire suite à l’article 8 conseils de base pour partir en camping, voici les 5 items qu’on ne pense pas à prendre au premier voyage, mais qui s’avèrent des life savers deux fois plutôt qu’une!

  • Une bâche légère

Détail souvent oublié lors d’une première sortie de camping : de quoi s’abriter en cas de pluie. Oui, on peut toujours courir sous la tente, mais être assis dehors à l’abri de la pluie est parfois bien plus agréable, surtout si l’on veut cuisiner quelque chose de chaud! Contrairement à ce qu’on pourrait croire, prendre la plus grande bâche possible n’est pas une bonne idée : plus lourde, difficile à accrocher et beaucoup de prise au vent. Favorisez donc les matériaux légers et, surtout, apprenez comment l’installer avant d’y aller. Ce n’est pas une fois sous la pluie qu’il faudra y réfléchir. Si vous pouvez avoir un aperçu de votre campement, repérez d’éventuels arbres aux alentours pour savoir si des piquets d’installation (ou bâtons de ski) sont nécessaires.

  • De la corde

Essentiel qui peut facilement être oublié, mais qui peut aussi vous sortir d’un mauvais pas! Achetez de la corde solide qui résiste à l’eau, mais pas en nylon (car cela glisse et s’attache mal). De la bonne corde jaune devrait faire l’affaire. Celle-ci vous permettra d’accrocher votre bâche aux arbres, de faire tenir vos piquets si besoin et parfois même de maintenir votre tente en place si vous êtes dans un endroit ou vous ne pouvez la piquer au sol. Il est aussi toujours bon d’avoir des sardines supplémentaires pour fixer la corde!

  • Une bougie

Vous allez sûrement penser « oui, une bougie anti-moustique », mais non, ou du moins pas seulement. Ce dont je parle ici est d’une bougie toute simple, que vous pourrez allumer dans votre tente avant de vous coucher afin d’absorber l’humidité qui s’y trouve et vous permette de passer une nuit plus au chaud.

Petit truc : mettez aussi une couverture de déménagement sous votre matelas afin d’aider à couper l’humidité du sol.

  • Une bouillotte

Vous allez me dire qu’en été, pas besoin de bouillotte, il fait assez chaud. Hmmm, ça dépend quand. Au beau milieu de la nuit, dans les bois ou au bord d’un lac, il peut faire vite frais, voire froid. Et avoir froid la nuit, je ne sais pas vous, mais moi, je n’aime pas ça. Une petite bouillotte remplie d’eau chaude peut vous sauver votre nuit.

  • Du duct tape

Ce n’est vraiment pas la chose à laquelle on pense en premier, mais cela pourrait sauver votre fin de semaine. Um matelas gonflable qui crève, une bâche qui se déchire ou autre chose qui se brise. Le duct tape peut être un life-saver temporaire très efficace.

J’espère que cette petite liste vous sauvera d’un embarras lors de votre prochain séjour.
Et vous, quel est votre essentiel en camping rustique?

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 trucs faciles pour réduire ses déchets

 720 kilos de déchets par années, c’est ce que produit en moyenne chaque habitant au Canada. Multipliez ça par le nombre d’habitants (presque 37 millions) et vous avez un chiffre avec beaucoup de zéros pour une année. 720 kilos par an, cela fait environ 2 kilos de déchets par jour, tous déchets confondus par habitant.
Et si on essayait tous de faire diminuer ce chiffre à notre niveau?
Avec ces 7 petits trucs à mettre en pratique pour réduire ses déchets vous verrez que ce n’est pas si difficile!

Observer les baleines au Saguenay

Fin août, début septembre est la haute saison des baleines dans la région du Saguenay, et plus précisément aux alentours de Tadoussac.
Si comme moi, vous êtes un(e) amoureux(se) de la nature et n’aimez pas forcément les endroits touristiques, j’ai de quoi vous rendre heureux.

Au lieu de vous conseiller d’aller à Tadoussac et de faire un tour en zodiac ou sur un gros bateau de croisière, je vais vous dire de faire quelque 30km de plus et d’aller jusqu’aux Grandes Bergeronnes. Directement dans la cuisine des cétacés que vous êtes venus admirer.