7 trucs faciles pour réduire ses déchets

 720 kilos de déchets par années, c’est ce que produit en moyenne chaque habitant au Canada. Multipliez ça par le nombre d’habitants (presque 37 millions) et vous avez un chiffre avec beaucoup de zéros pour une année. 720 kilos par an, cela fait environ 2 kilos de déchets par jour, tous déchets confondus par habitant.
Et si on essayait tous de faire diminuer ce chiffre à notre niveau?
Avec ces 7 petits trucs à mettre en pratique pour réduire ses déchets vous verrez que ce n’est pas si difficile!

Avoir une tasse et une bouteille d’eau réutilisable

Probablement le conseil le plus simple et facile à mettre en place. Remplacer votre bouteille d’eau en plastique par une tasse et/ou bouteille réutilisable. Choisissez-en une légère et solide, et surtout facile à ouvrir et fermer et à transporter. Si vous en prenez une en plastique prenez-en une sans BPA.

Ne plus acheter de fruits et légumes emballés

C’est souvent le meilleur endroit où commencer sa réduction de déchets inutiles.
N’acheter que des légumes sans emballages – que ce soit dans une barquette de polystyrène, un sac ou une pellicule plastique.
Ne plus rien mettre dans des des sacs plastiques, mais utiliser des sacs en toiles réutilisables lorsque nécessaire ou mettre tous les légumes en vrac dans un sac d’épicerie.
Rien qu’avec ce petit changement, la proportion de plastique qui rentrera chez vous sera considérablement réduite.
Vous ne savez pas où trouver des légumes sans emballages? Favorisez les marchés proches de chez vous.
Si vous n’avez pas le choix, laissez l’emballage à la caisse ou dans le rayon afin de notifier le marchand que cet emballage est inutile.

Acheter votre nourriture en vrac

Une fois que vous achetez vos légumes sans sac, l’étape suivante et d’acheter tout ce dont vous avez besoin pour cuisiner en vrac. Si vous habitez dans une métropole comme Montréal, ce ne sont pas les marchés et les magasins de vrac qui manquent.

Des farines, des épices, des noix et fruits secs, du thé, du café et même des sucreries, céréales et collations toutes préparées, sans emballage!

Cela permet plusieurs choses : faire ses courses avec des contenants réutilisables et donc sans déchets, n’acheter que ce dont vous avez besoin pour limiter le gaspillage alimentaire, et encourager des commerces locaux.
Dans certains magasins de vrac vous trouverez aussi différentes sortes d’huiles, de vinaigre et même du lait, du beurre, des oeufs ou du kombucha!

Quelques magasins :
Vrac en folie
Mega Vrac
Vrac et bocaux
Loco
Frenco

Acheter vos produits ménager et d’hygiène en vrac

Il existe un autre monde que celui des produits d’hygiène dans des bouteilles en plastique! Les shampoing et les savons en barres ont changé ma salle de bain qui, désormais, se retrouve (presque) libre de bouteilles.

Nous avons désormais deux pots Masson sur lesquels sont vissés des pompes et ils contiennent notre shampoing et gel douche liquide, que nous allons remplir dans des magasins vendant des produits ménagers en vrac. Car oui, si les shampoing ou savon naturels en pain ne vous conviennent pas, il y a toujours la possibilité de faire re-remplir vos bouteilles!

Il existe de nombreuses marques de produits ménagers et d’hygiène qui se vendent en vrac ; liquide vaisselle, dentifrice, lessive, démêlant, huile pour le corps, produits nettoyants… Et curieusement il est souvent moins cher de faire remplir son contenant que d’en racheter un nouveau. Alors pourquoi s’en priver? Et si vous voulez poussez l’expérience plus loin, vous pouvez aussi commencer à faire vos propres produits : crèmes, masques, déodorants…

Quelques magasins : 
Biothentique
Terre à soi
Coop coco

Apporter vos contenants dans les magasins

Contrairement à ce que l’on pense, beaucoup de marchands (boucherie, poissonnerie, charcuterie et même boulangerie) sont habitués à ce que l’on apporte nos boites ou sacs pour y mettre nos achats.

Même certains grands supermarchés ont commencer à les accepter.

Il faut bien sûr se rendre au comptoir et demander au commis de mettre votre commande dans votre boite au lieu d’un sac ou votre pain, vos bagels ou vos croissants dans votre sac réutilisable plutôt que dans le leur.

Il peut arriver que certains commerçants soient réticents. Dans ces cas-là, vous avez plusieurs choix : leur expliquer votre démarche de réduction de déchets, et/ou aller voir ailleurs. C’est en changeant les mentalités une personne à la fois que l’on pourra faire changer les habitudes de tout le monde.

Limiter la nourriture transformée

Une étape cruciale mais qui a tout changé dans notre foyer est celle d’arrêter l’achat de nourriture transformée ; les sauces toutes prêtes en sachets, les boites de conserves, les céréales, les cookies et autres sucreries ainsi que les yaourts.
C’est une étape qui peut paraitre difficile car il faut alors prendre le temps de faire ce que nous ne voulons plus acheter, comme les collations, les mélanges d’épices, et les sauces. Cela peut parfois décourager mais en y allant progressivement comme remplacer une chose achetée par une recette maison, on réalise que ce n’est pas si difficile. Les mélanges d’épices peuvent se faire d’avance. Les collations santé ne sont pas compliquées à faire, et cuisiner peut-être une activité de groupe et de partage qui vous rendra plus heureux qu’aller faire l’épicerie et de manger des ingrédients inconnus!

Réutiliser vos contenants au lieu de les jeter et ne pas s’en vouloir de ne pas tout faire parfaitement

J’avoue que le zéro déchet est difficilement atteignable et il arrive parfois que certaines choses sont plus difficiles à faire maison ou trouver en vrac.  (Lait de coco, lait de soya, crème glacée, chips) Oui, il est possible de se passer des ses choses qu’on ne trouve que dans des contenants, mais se priver de quelque chose que vous souhaitez vraiment va juste vous rendre malheureux et voir le zéro déchet comme quelque chose de difficile que vous ne serez jamais capable d’atteindre.
Soyez indulgent et accordez vous de l’espace pour être bien. Et si vous achetez parfois des aliments emballés ou transformer, favoriser ceux avec le moins d’emballage, les consignés, les recyclables ou encore mieux, ceux que vous pouvez réutiliser pour votre stockage d’aliment ou vos courses de vrac.
En espérant que ces 7 trucs vous mèneront vers une vie contenant  moins de déchets! Vous verrez que vous rendre compte que vous n’avez pas de poubelles à sortir apporte une satisfaction et une petite fierté surprenante!
Un dernier conseil : ne mettez pas tous ces trucs en place en même temps sous risque de vous décourager mais prenez le temps de mettre une nouvelle habitude en place avant d’en changer une autre. De notre côté nous nous étions fixés des objectifs au mois ou à la semaine et cela a fonctionné!

Et vous, c’est quoi votre truc pour une vie sans déchet?

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 indispensables de camping qu’on oublie souvent

Pour faire suite à l’article 8 conseils de base pour partir en camping, voici les 5 items qu’on ne pense pas à prendre au premier voyage, mais qui s’avèrent des life savers deux fois plutôt qu’une!

Observer les baleines au Saguenay

Fin août, début septembre est la haute saison des baleines dans la région du Saguenay, et plus précisément aux alentours de Tadoussac.
Si comme moi, vous êtes un(e) amoureux(se) de la nature et n’aimez pas forcément les endroits touristiques, j’ai de quoi vous rendre heureux.

Au lieu de vous conseiller d’aller à Tadoussac et de faire un tour en zodiac ou sur un gros bateau de croisière, je vais vous dire de faire quelque 30km de plus et d’aller jusqu’aux Grandes Bergeronnes. Directement dans la cuisine des cétacés que vous êtes venus admirer.