8 conseils de base pour partir en camping!

Enfin, le beau temps se pointe le nez et la saison du camping peut débuter! J’avais campé étant petite avec mes parents, mais délaissé ça dans ma vie d’adulte, jusqu’à ce que mon besoin de nature et de vie sauvage se réveille l’an passé.

Désormais, je ne peux plus me passer de ces fins de semaines retour aux sources et je me délecte des spots de camping rustique de la Sépaq. Histoire de partager mon expérience, et peut-être de vous donner l’impulsion nécessaire pour vous lancer, je vais vous donner quelques conseils utiles pour  monter votre premier kit de camping!

  • Quelle tente acheter?

Evidemment, si vous ne voulez pas dormir à la belle étoile et être dévoré par les moustiques, une tente est recommandée. Même si on ne fait qu’y dormir, je trouve que le choix de la tente est très important et doit être mûrement réfléchi. Personnellement, je trouve les tentes pour 2 personnes trop petites pour y mettre autre chose qu’un matelas et j’apprécie de pouvoir être debout dedans pour me changer le soir ou le matin, ou y rester en cas de pluie. C’est pour cela que nous avons choisi une tente pour 4-5 personnes qui nous permet de pouvoir y rentrer toutes nos affaires, y mettre notre matelas gonflable et nous changer sans avoir a nous tortiller accroupies.

  • Bien choisir son matelas

Gonflable ou auto-gonflant, c’est votre choix. Le matelas gonflable avec pompe à pied intégrée est pratique si vous ne voulez pas penser à prendre un gonfleur ou des piles, mais cela prend du temps à gonfler. Les matelas auto-gonflants se gonflent tous seuls, mais leur hauteur maximale est souvent 2-3 pouces, donc soyez sûrs que vous aimez  dormir sur un sol ferme. Je connais aussi certains amis qui installent des matelas auto-gonflants couverts d’une douillette et de duvets pour les rendre plus moelleux. À vous de trouver ce qui vous convient. Si vous doutez, essayer d’emprunter un matelas à des amis pour tester. Petit détail : faites attention de prendre des matelas qui rentrent dans votre tente.

  • Préférer les duvets

Pour compléter l’essentiel du kit de dodo, des duvets sont une bonne solution. Une douillette peut aussi faire l’affaire, mais les duvets sont, selon moi, plus compacts et ont moins tendance à prendre l’humidité, surtout ceux qui sont imperméables à l’extérieur.
Petit conseil : prendre des duvets assez chauds pour aller en dessous de zéro degrés si vous voulez commencer la saison de camping tôt et la finir tard. Vous pourrez toujours l’enlever si vous avez chaud, mais serez bien contents de l’avoir dans le cas inverse.

  • Prévoir de quoi cuisiner

En camping, on fait du feu. On se dit même qu’on va tout faire sur le feu, mais un réchaud est bien utile pour faire chauffer de l’eau ou encore cuisiner lorsqu’il pleut! Un réchaud avec une casserole et une poêle font selon moi partie d’un kit de cuisine de base. Rajoutez-y des assiettes, des ustensiles et des verres et vous serez parés pour de bons repas au coin du feu!

  • Prendre une bonne glacière

Il faut bien mettre votre nourriture quelque part. Vous pouvez aussi décider de n’emmener que de la nourriture sèche, ou déshydratée. Mais si vous voulez vous faire des œufs/bacon sur le barbecue, il faudra les garder au frais aussi longtemps que possible. Privilégiez les glacières légères et tout de même assez grandes. Pour tenir vos aliments au froid, à vous de voir ce que vous préférez. Nous, on a opté pour les ice-packs. Petit truc : si jamais vous avez besoin de refroidir quelque chose une fois sur place, un sac immergé dans un lac ou un ruisseau (bien attaché) peut aussi vous dépanner!

  • Penser au papier hygiénique

Essentiel si vous ne voulez pas vous essuyer avec des feuilles. Tous les campings rustiques ont des toilettes sèches et souvent du papier, mais mieux vaut prévenir. Et si vous faites votre petite affaire dans la nature, enterrez là puis brûlez le papier dans le feu de camp. La nature vous en remerciera.

  • Opter pour des produits naturels

En camping rustique, on se lave et on se brosse les dents dans la nature, avec l’eau qu’on a amené. Alors favorisez les produits naturels pour vous lavez ou faire la vaisselle. Un bon savon de marseille et un liquide vaisselle biodegradable et vous ferez du bien à la nature.

Et un petit numéro 8, parce qu’il est essentiel :

  • Emmener de la bouffe… et de l’EAU

À vous de faire vos repas et d’emmener ce que vous aimez! Pensez choses que vous aurez cuisiné d’avance pour les réchauffer sur le feu, fruits, collations, salades froides, de quoi faire griller sur le feu (salé ou sucré). N’oubliez pas d’emmener beaucoup d’eau, et de quoi faire votre boisson favorite!

Cette liste n’est pas exhaustive mais je pense qu’elle donne des bons indices de départ pour débuter son kit de camping. De mon côté, ma première fin de semaine camping de l’année est déjà derrière moi et j’ai déjà hâte à la prochaine!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 indispensables de camping qu’on oublie souvent

Pour faire suite à l’article 8 conseils de base pour partir en camping, voici les 5 items qu’on ne pense pas à prendre au premier voyage, mais qui s’avèrent des life savers deux fois plutôt qu’une!

7 trucs faciles pour réduire ses déchets

 720 kilos de déchets par années, c’est ce que produit en moyenne chaque habitant au Canada. Multipliez ça par le nombre d’habitants (presque 37 millions) et vous avez un chiffre avec beaucoup de zéros pour une année. 720 kilos par an, cela fait environ 2 kilos de déchets par jour, tous déchets confondus par habitant.
Et si on essayait tous de faire diminuer ce chiffre à notre niveau?
Avec ces 7 petits trucs à mettre en pratique pour réduire ses déchets vous verrez que ce n’est pas si difficile!