La méditation pleine conscience

Au travail, vous faites quatre tâches en même temps; à la maison, c’est la même chose. Dans les transports et même dans votre lit vous repensez à la journée, vous planifiez déjà demain. Oups, vous avez oublié ça, il faut que vous fassiez ça, vous devriez aussi [insérez ce que vous voulez ici]. Et si on prenait le temps de s’arrêter un peu?

On est dans une société où tout va vite et doit aller vite, où il faut penser à tout, tout en même temps. Mais justement, cet esprit que l’on surcharge de pensées, d’informations, de contraintes et de stimulations – même en dormant ou en prenant un bain! – a aussi besoin d’un break pour être plus efficace. Oppressée, stressée, angoissée, énervée? Vous cherchez une raison physique? Peut-être bien que ce n’est que votre tête qui vous rappelle qu’elle aussi a besoin d’un temps mort.

Ok, c’est bien beau ça, mais comment on prend une pause? On regarde la télé en mode larve? Mmmm, pas vraiment.

Et si vous essayiez de méditer? Oui, méditer. Je sais ce que vous allez me dire, « faire le vide et ne penser à rien je ne suis pas capable, c’est pas pour moi. », « Méditer c’est juste bon pour les moines bouddhistes isolés dans un temple tibétain. » Oui, je pensais aussi tout ça. Avant d’essayer.

Des formes de méditation, il y en a plein. Mais celle dont je veux vous parler là est celle que je pratique – quand je m’y astreins –, celle que je trouve la plus applicable et efficace dans notre société actuelle : la méditation pleine conscience.

Méditer, dans ce cas-là, non, ce n’est pas penser à rien ni faire le vide. C’est prendre pleinement conscience de soi-même, de ce que l’on est physiquement et mentalement à l’instant présent. C’est arrêter de se projeter dans la seconde suivante, de ressasser la seconde passée, c’est vivre cette seconde qui se déroule, sentir cette respiration, et cette autre. C’est regarder défiler ses pensées sans leur donner le pouvoir sur vous et votre ressenti. C’est accepter ce qui ne peut être changé, ce sur quoi vous n’avez aucun pouvoir. C’est lâcher prise, être en paix.

Le but de la pleine conscience et de porter votre attention sur un point précis et concret sur lequel vous pouvez vous concentrer :

les sensations de votre corps : vous avez chaud, froid. Vous êtes tendues ici ou là, relâchez vos muscles, vos tensions. Prenez conscience de votre corps et de comment il se sent, de comment il se tient.

votre respiration : suivez-la d’abord quelques minutes sans tenter de la contrôler. Puis inspirez à fond, bloquez votre respiration quelques secondes et expirez.

les sons qui vous entourent : le camion de pompiers qui vient de passer, la télévision du voisin, la musique des écouteurs de votre copine, le ronronnement du frigidaire, la respiration de votre compagnon à poils. Peu importe le bruit, agréable ou non, il est là, présent autour de vous.

Concentrez-vous sur une chose et une chose seulement. Et lorsque votre esprit se met à vagabonder sur des pensées, des tâches à effectuer, ou quoi que ce soit d’autre que ce qui est maintenant, ramenez-le sur le point que vous avez choisi : à votre respiration, aux sons ou à votre corps. Juste tel que c’est, maintenant. Peu importe si vous vous égarez une fois, dix fois, cent fois, ramenez votre attention sur ce que vous aviez choisi. Rien que faire ça, c’est pratiquer la pleine conscience. Être dans l’instant.

Vous avez soif, vous buvez. Vous avez faim, vous mangez. Vous avez sommeil, vous dormez. Considérez la méditation comme quelque chose de vital dans votre vie. Comme vous respirez ; méditez. Vous pratiquez peut-être même déjà la pleine conscience sans le savoir lors de certains moments de votre vie, lorsque votre esprit est complètement présent ; pendant l’amour, un coucher de soleil, le sport…

Combien de temps?

Pendant 2 ou 5 minutes par jour, 10 minutes tous les deux jours… À vous de voir ce qui convient à votre bien-être et vos activités.

Quand?

N’importe quand! Au travail, dans les transports, dans l’ascenseur, en faisant la vaisselle…

Bienfaits?

Relaxation. Gestion et réduction du stress, de la colère et des émotions négatives.

Petite méditation à pratiquer (à lire et à tester)

Asseyez-vous confortablement, sur une chaise ou en tailleur sur le sol. Déposez vos mains sur vos genoux et fermez les yeux.

Concentrez votre attention sur votre respiration.

Ne tentez pas de la contrôler, mais juste de la suivre.

Sentez l’air frais qui entre par votre nez, l’air chaud qui en ressort.

Continuez ainsi.

Si vous ne parvenez pas facilement à suivre votre respiration sans que vos pensées ne vagabondent, concentrez-vous à contrôler votre respiration. Inspirez, bloquez votre souffle une seconde, expirez doucement.

Petit plus :
Pensez à trois qualités – en trois mots – que vous souhaitez travailler. En inspirant, pensez au premier mot, bloquez votre souffle et pensez au deuxième mot, expirez et pensez au troisième mot. C’est un exercice parfait à faire avant un évènement important, pour augmenter la concentration, la confiance et réduire le stress.

Vous avez besoin d’un accompagnement?

Méditation guidée

Christophe André, Méditer jour après jour. 25 leçons pour vivre en pleine conscience. Avec CD d’accompagnement. Édition l’iconoclaste, 2011.

Application Headspace

Lire aussi Méditer pour mieux performer.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 indispensables de camping qu’on oublie souvent

Pour faire suite à l’article 8 conseils de base pour partir en camping, voici les 5 items qu’on ne pense pas à prendre au premier voyage, mais qui s’avèrent des life savers deux fois plutôt qu’une!

7 trucs faciles pour réduire ses déchets

 720 kilos de déchets par années, c’est ce que produit en moyenne chaque habitant au Canada. Multipliez ça par le nombre d’habitants (presque 37 millions) et vous avez un chiffre avec beaucoup de zéros pour une année. 720 kilos par an, cela fait environ 2 kilos de déchets par jour, tous déchets confondus par habitant.
Et si on essayait tous de faire diminuer ce chiffre à notre niveau?
Avec ces 7 petits trucs à mettre en pratique pour réduire ses déchets vous verrez que ce n’est pas si difficile!