L’ouest Américain en 5 étapes et 8 jours

C’est en Utah et en Arizona qu’il vous faudra aller si vous voulez voir les paysages emblématiques de l’ouest sauvage qu’ont foulés les cow-boys et les indiens et où se dressent des roches ocres sur des kilomètres.

Si vous êtes courageuses et aventurières, vous pouvez l’organisez vous même. Avec une carte, un surligneur fluo, des guides de voyages, un téléphone et Internet. Mais nous, on l’a joué plus safe, et pas mal dernière minute, alors on a fait appel à Authentik USA. Une agence spécialisée dans les auto-tours aux États-Unis, en voiture, camping-car, avec hôtels ou en camping, à vous de choisir!

On a personnalisé notre voyage à partir d’un circuit tout prêt (Ouest Express), selon les (trop courtes) dates qu’on avait choisies (début Juillet). De la réservation d’hôtels jusqu’à celles de la voiture et des activités, on ne s’est souciées que de ce que nous voulions et la conseillère a fait tout le reste. Nous n’avions qu’à nous préoccuper des billets d’avions! La solution idéale pour un tout-organisé sans les contraintes de voyage de groupe et avec la liberté de personnalisation.

Étape 1 : Las Vegas (Nevada)

Comment décrire Las Vegas, après un vol trop long, une nuit trop courte et 3h de décalage horaire depuis Montréal, (9h depuis la France) ? Surprenant, et démesuré!

L’endroit où aller est la Strip, la rue principale où se trouve plus d’hôtels, de casinos, de restaurants, d’animations que vous pourriez imaginer. Une fois là vous en prendrez plein la vue! Un étalage de luxe et une surenchère de divertissements et d’attractions. Chaque hôtel/casino se démène pour vous attirer afin que vous veniez jouer dans leur machines à sous ou bien à leurs tables.
Dehors, vous avez des stimuli visuels et sonores à tous les coins de rues, qu’ils soient automatisés ou lancés par des humains munis de flyers. Des promotion pour des spectacles ou pour des « filles » (oui, oui…), vous y trouverez tout ce que vous voulez !

N’étant pas une adepte du bling-bling, du jeu et de tout ce qui est tape-à-l’oeil, Vegas n’a pas été ma destination favorite, mais entre amis venus pour faire la fête et jouer, on peut vraiment s’y éclater et passer des moments dignes du film Hangover 😉 ! (Very bad trip)

Mini-conseil : Si vous êtes amateurs de néons et/ou photographes, je vous conseille de visiter The Neon Museum avec tout un cimetière de vieilles enseignes qui s’illumine la nuit tombée. 

Qu’est ce qu’on fait à Las Vegas?

– Se promener dans tous les hôtels pour en admirer l’architecture extérieure et intérieure.
– Prendre le monorail pour se déplacer facilement !
– Aller visiter une chapelle de mariage.
– Miser modérément ou pas – selon votre âme de joueuse – dans une, ou plusieurs des machines à sous. J’ai gagné 8$!
– Regarder le spectacle des fontaines du Bellagio le soir et admirer la Strip illuminée.
– Aller voir un ou plusieurs spectacles, comme ceux du Cirque du Soleil pour n’en citer qu’eux!
– Souper dans l’une des centaine de restaurants, du Planet Hollywood au Bubba Gump Shrimp Company en passant par le délicieux CheeseCake Factory (malheureusement rien à voir avec celui de The Big Bang Theory). Et l’avantage c’est qu’une portion là-bas, fait très bien l’affaire pour deux.
– Oh, et un petit supplément à faire en fin de voyage : Aller se faire plaisir en faisant du shopping au Las Vegas Premium Outlets remplis de magasins d’usines.

Étape 2 : Le Grand Canyon (Arizona) en passant par la Route 66

 

La route pour se rendre au Grand Canyon est longue… et ennuyeuse, comme la plupart des autoroutes de l’Ouest. Limitées à 65mp/h (110km/h) et souvent en très looooongues lignes droites, il n’y a pas grand chose d’autre à faire que mettre le régulateur de vitesse et interagir de temps en temps avec le frein ou le volant, à oui, et jouer avec la force de la climatisation… obligatoire !

Mini-conseil : Ne pas prendre une petite voiture compacte en été car avec la chaleur pouvant atteindre les 45° il faut que le moteur et la clim tiennent le coup. Et aussi prendre un GPS !

Histoire de sortir de la routine, nous avons pris une portion de la fameuse Route 66. J’ai été un peu déçue de ne pas voir plus souvent le symbole peinturé sur l’asphalte, mais le changement de paysage est vraiment beau à voir. Aussi, ce détour permet de s’arrêter à Hackberry Store. Un petit magasin, au décor particulièrement vintage, situé en bordure de route. Vestige d’un village abandonné, vous trouverez derrière celui-ci une vieille maison, des carcasses de voitures américaines et de pickups ainsi que des vieux panneaux rouillés. Pour moi, c’était un arrêt obligatoire et vraiment sympathique qui reflétait bien l’esprit Route 66.

L’entrée dans le Parc du Grand Canyon coute 25$ et est valable 7 jours. Pour être logées dans le parc, il faut vous y prendre à l’avance, très à l’avance pour réserver votre hôtel. Sinon, vous pourrez trouver des hôtels raisonnables à Tusayan, la ville juste avant l’entrée de la rive Sud du Canyon ; là où nous étions.

Je pense honnêtement qu’aucune photo ou vidéo ne peut rendre compte de l’immensité du paysage, et d’à quel point on se sent vraiment minuscule au milieu. Dans le parc, vous aurez un service très efficace de navettes qui vous emmènera d’un bout à l’autre du canyon. Vous pourrez y faire plusieurs types de randonnées pour descendre dans le canyon même, mais attention, ne pensez pas descendre jusqu’à la rivière Colorado, même si c’est tentant car la chaleur et la rudesse du climat rend le tout bien plus difficile qu’on le pense. Et une fois descendu, il faut bien de l’énergie pour remonter! Nous avons fait une randonnée de 5km aller-retour aux alentours de midi et c’était bien assez !

Mini-conseil : Vous allez probablement arriver en après-midi et même si la fatigue de la route est là, allez directement dans le parc même si vous n’y êtes pas logées. Pour deux choses : y voir le coucher de soleil et faire la petite randonnée le long du canyon, et faire votre épicerie, car à Tusayan même, il n’y a rien du tout!

Rester plus longtemps au Grand Canyon vous permettra de pouvoir faire des randonnées de plus d’une journée avec un guide et des mules, notamment pour aller jusqu’à la Colorado River et se baigner dans la fameuse chute Havasupai. Vous pourrez aussi peut-être faire une excursion d’une journée (Canyon River Adventure) qui vous fera d’abord voir le Grand Canyon en avion avant de vous emmener à Antelope Canyon (proche du lac Powell) pour enfin vous faire naviguer sur la Colorado River et passer dans le fameux Horseshoe Bend, avant de vous ramener au Grand Canyon. (grandcanyonairlines.com)

Étape 3 : Monument Valley  (Utah)

Le fameux décor de centaines de films américain à la John Wayne, et même de Retour vers le futur III pour les connaisseurs! C’est assez impressionnant de se trouver au milieux de ce paysage, presque même surréaliste. L’entrée vous coutera 10$ par personne ou 20$ par véhicule, par jour, car le parc est situé sur une réserve Navajo.

Mini-conseil : Attention au décalage horaire d’une heure ! Toutes les réserves Navajo sont à la même heure, soit celle de l’Utah, qui est toujours l’heure d’été. (+1h par rapport à l’Arizona)

Une fois là, prenez le temps d’admirer la vue depuis le Visitor Center, vous y verrez la vue mythique de cet endroit ! Ensuite, vous pouvez aller arpenter la Valley Drive, qui serpente au milieu des monolithes ; soit par vous-même, avec votre propre auto, mais à vos propres risques – sable et roches en perspective – ou en jeep avec un guide Navajo. Un conseil, prenez beaucoup d’eau avec nous, et de quoi vous protéger le visage >> sècheresse et poussière assurées ! Le long de la Valley, vous pouvez faire aussi des balades à cheval pour vous sentir dans la peau de John Wayne, ou encore un tour d’hélico pour admirer ces impressionnantes roches depuis le ciel.

Nous avons admiré la vallée en plein après-midi et ne sommes pas restées pour y voir le coucher de soleil, mais si vous avez l’occasion, faites-le… car le jeu de lumière sur ces roches ocres doit être éblouissant.

Étape 4 : Le lac Powell (Arizona)

Mon endroit préféré, car enfin, après des kilomètres de sable, nous avons accès à de l’eau! Et le contraste entre la couleur ocre des sandstones (roches composées de sable aggloméré et cimenté ensemble naturellement par l’eau et la chaleur) et le bleu de l’eau est tout simplement magnifique.

L’entrée au Parc de Glen Canyon coute 15$ par véhicule et est valable 7 jours. Vous pourrez vous arrêter dans différents endroits qui offrent des magnifiques points de vue sur le lac. Et si vous êtes un peu aventureuses (ce dont je ne doute pas), garez-y votre voiture et après une petite randonnée sauvage d’une dizaine de minute pour descendre vers l’eau, vous aurez une belle plage de roche sauvage et tranquille pour vous baigner!

S’il y a un endroit à ne pas manquer aux alentours du Lac Powell, c’est Antelope Canyon. Vous serez à l’intérieur d’un canyon de sandstones, avec des jeux de couleurs à couper le souffle.

Mini-conseil : Ne prenez pas un des tours au départ de la ville de Page car vous vous retrouverez avec des centaines de personnes dans le canyon, ce qui en retire pas mal tout son intérêt. Allez directement à l’entrée du canyon, Lower ou Upper Antelope Canyon et prenez un tour avec un des guides Navajo qui s’y trouve. Idéalement vers 12h car c’est là que les rayons du soleil s’infiltrent au travers de la roche et font de superbes rayons de lumières.

Autre point superbe à voir : The HorshoeBend, un virage de 270° dans la Colorado River au milieu duquel se trouve une immense sandstone. Le bleu de l’eau, avec le vert de la végétation au bord de la rivière et l’ocre des pierres offre une vue spectaculaire. Si vous avez l’occasion d’y aller un jour ou le ciel est dégagé pour le coucher de soleil, c’est encore plus beau.

Étape 5 : Zion (Utah)

Zion est un bel endroit, mais très sec et désertique en été. Nous y avons fait une seule randonnée pour y voir des chutes, sans vraiment de succès à cause de la chaleur, nous dégagions plus d’eau que la nature environnante. Sueur et humidité garantie.

Hors-saison vous pourrez y faire de l’escalade et plus de randonnées, mais en cas de pluie il y a de fort risques de flashflood (montées rapides des eaux de la rivière) très dangereux!

Si c’était à refaire ?
Je conseillerai de faire un voyage de 15-20 jours pour faire la côte Ouest Américaine; Los Angeles, San Francisco et San Diego, en passant par la Death Valley!

 

Article rédigé pour Jeanne Magazine

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 indispensables de camping qu’on oublie souvent

Pour faire suite à l’article 8 conseils de base pour partir en camping, voici les 5 items qu’on ne pense pas à prendre au premier voyage, mais qui s’avèrent des life savers deux fois plutôt qu’une!

7 trucs faciles pour réduire ses déchets

 720 kilos de déchets par années, c’est ce que produit en moyenne chaque habitant au Canada. Multipliez ça par le nombre d’habitants (presque 37 millions) et vous avez un chiffre avec beaucoup de zéros pour une année. 720 kilos par an, cela fait environ 2 kilos de déchets par jour, tous déchets confondus par habitant.
Et si on essayait tous de faire diminuer ce chiffre à notre niveau?
Avec ces 7 petits trucs à mettre en pratique pour réduire ses déchets vous verrez que ce n’est pas si difficile!